//Mise à jour sur le spectre de fréquences 600 MHz au Canada

Mise à jour sur le spectre de fréquences 600 MHz au Canada

La FCC aux États-Unis ainsi que Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) trouvent de nouvelles façons de libérer du spectre de fréquences pour les appareils mobiles à bande large, ce qui force le monde de la sonorisation à revoir sa façon d’utiliser les fréquences pour ses appareils sans fil. Les appareils mobiles à bande large sont des appareils comme des téléphones et des tablettes qui peuvent se brancher à Internet et télécharger ou lire du contenu sans passer par un réseau Wi-Fi local. Ces appareils sont maintenant très nombreux et de plus en plus de fréquences doivent être libérées pour leurs besoins. On fait notamment appel à une grande part de fréquences jusqu’ici réservées à la télé, mais que la télé n’utilisait pas. Et puisque la télé ne les utilisait pas, on s’en servait pour les microphones sans fil.

Depuis le milieu des années 1980, le monde de la sonorisation professionnelle a eu la chance d’avoir accès gratuitement aux canaux UHF de 14 à 69, soit de 470 à 698 MHz, du moment qu’elles sont inutilisées localement, et de nous en servir pour nos systèmes de micros, d’écouteurs et d’interphones sans fil. L’accès à ce large spectre de fréquences nous a permis de facilement diffuser nos signaux sans interférence. À ce jour, les seules conditions à cette utilisation sont de ne pas causer d’interférence aux utilisateurs sous licence (les diffuseurs) et que nous soyons prêts à accepter les interférences à nos propres signaux. Pendant plus de trois décennies, il suffisait donc de savoir quelles stations étaient utilisées par les diffuseurs locaux pour que l’arrangement fonctionne.

Cette époque est maintenant révolue! De moins en moins de gens regardent la télé par le biais de radiodiffusion terrestre captée par une antenne. La majorité du contenu est maintenant transmise par câble, par satellite ou par Internet, et beaucoup de chaînes très populaires sont impossibles à capter par une antenne. Les exigences en matière de radiodiffusion sont donc allégées alors que celles des fournisseurs de service Internet sont resserrées, et un large éventail de fréquences n’est plus réservé aux futures stations de télé. Les agences gouvernementales sont disposées à accueillir ces changements en partie parce que la vente aux enchères de l’accès aux fréquences aux entreprises de télécommunications génère d’énormes profits.

Il y a cinq ans, la bande des 700 MHz a été ainsi réassignée. Les utilisateurs de micros sans fil ont perdu l’accès aux chaînes UHF inutilisées entre 698 et 806 MHz (chaînes 52 à 69) et il est maintenant illégal d’utiliser un système sans fil dans ces fréquences. De plus, la congestion dans les fréquences encore utilisables (chaînes 14 à 51) a été accentuée quand les diffuseurs encore existants ont dû évacuer la bande 700 MHz eux aussi. Comme quoi un coup dur arrive rarement seul.

Bientôt, un processus similaire commencera pour la plupart des fréquences de la bande 600 MHz. Ce n’est pas une nouvelle qui nous surprend, mais il faut tout de même tenter de prévoir les futures restrictions de fréquences. En théorie, nous perdrons toutes les fréquences de 614 à 698 MHz (chaînes UHF 38 à 51). Ça ne nous laisse que les chaînes 14 à 36, de 470 à 608 MHz. Notez que la chaîne 37 (de 608 à 614 MHz) n’est pas mentionnée; cette chaîne a toujours été réservée à la radioastronomie et demeure interdite aux micros sans fil.

À partir du 2 novembre 2018, la fabrication, la distribution, la location et la vente d’équipement utilisant ces fréquences seront interdites. L’utilisation de matériel sans fil existant utilisant la bande 600 MHz restera permise pour un certain temps, mais il faut s’attendre à de possibles interférences provenant de nouveaux propriétaires de fréquences procédant à des essais. La durée exacte de cette période sera déterminée à la fin de la période de vente aux enchères, qui déterminera quelles portions de la bande 600 MHz ont trouvé preneurs chez les fournisseurs d’Internet haute vitesse sans fil. Une fois ces ventes conclues, l’utilisation de matériel 600 MHz existant deviendra interdite aussi. On s’attend à ce que ça se produise en 2020 ou en 2021. Aux États-Unis, la vente aux enchères est terminée et la date de fin d’utilisation a été établie au 13 juillet 2020.

Vous pouvez continuer à utiliser vos appareils 600 MHz, mais préparez-vous pour les inévitables changements qui s’annoncent.

Par Chris Brooks, SFM Spécialiste d’application technique

2018-04-25T17:48:33+00:002018/04/25|
X