Tel que vu dans AVNetwork | Par SCN

Le stade BMO Field à Toronto, soit le premier stade au Canada bâti spécifiquement pour le soccer, offre de l’action en direct à des centaines de milliers de partisans de soccer depuis son ouverture en 2007. Accueillant actuellement l’équipe nationale de soccer du pays, soit le club professionnel Toronto FC, et plus récemment les Argonauts de la Ligue canadienne de football, le site a récemment subi des travaux d’agrandissement, ainsi que plusieurs améliorations comprenant un nouveau système de sonorisation réalisé par Westbury National, une entreprise basée à Toronto, en vertu d’un sous-contrat en régime accéléré avec PCL Constructors Canada Inc.

scn-featured
La construction d’un auvent par-dessus les gradins est, ouest et sud du BMO Field a nécessité un nouveau système de sonorisation, intégré par Westbury National. Une approche distribuée à travers le site, avec des enceintes Fulcrum Acoustic suspendues à partir de la structure de l’auvent et des passerelles, a été choisie afin d’offrir une couverture pleine gamme optimale pour chaque siège.

Le projet, qui a débuté en 2015, se composait de deux phases. La première phase comprenait l’ajout de 9 000 sièges à l’étage supérieur du côté est du stade, amenant ainsi la capacité totale à 30 000 (pouvant s’étendre à 40 000 pour les grands événements grâce à un ajout de sièges dans la « zone de but »), et l’ajout d’un étage de hall continu, ainsi que des améliorations aux toilettes, aux concessions et aux espaces VIP. L’étape suivante comprenait la construction d’un auvent par-dessus les gradins est, ouest et sud. Westbury National, qui a servi le stade depuis sa création, a une fois de plus travaillé en étroite collaboration avec la direction concernant les principaux aspects de la sonorisation.

« Nous savions dès le début que l’installation de l’auvent nécessiterait un nouveau système de sonorisation, » a dit Andrew Foord, directeur de la conception et de l’ingénierie chez Westbury National. « Notre travail au cours de la première phase était de construire et d’équiper une nouvelle salle de contrôle audio, et nous nous sommes également mis à niveau avec deux unités Core 1100 de QSC – mises en place en tant que paire redondante – afin de faciliter la mise en oeuvre d’une plate-forme Q-SYS intégrée de traitement numérique du signal, de contrôle et d’amplification servant de pilier pour le nouveau système. »

scn_10_16_final-617Avant que l’auvent puisse être érigé, deux mâts d’éclairage principaux, qui étaient également essentiels en termes de positionnement pour le système de sonorisation ponctuel existant, ont été enlevés. « Nous avions installé le système précédent il y a plusieurs années, et bien qu’il était encore dans un forme splendide, une approche ponctuelle n’était plus possible avec la nouvelle configuration, » a expliqué Foord. « Une approche distribuée à travers le site avec des enceintes suspendues à partir de la structure de l’auvent et des passerelles, et offrant une couverture pleine gamme optimale pour chaque siège, était idéale. »

Westbury National jouit d’une longue relation de travail avec SFM, le distributeur AV canadien des deux entreprises prenant part à ce projet. En jetant un coup d’œil à la gamme Fulcrum Acoustic, distribuée exclusivement au Canada par SFM, la série AH d’enceintes compactes à deux voies a offert une solution viable à l’approche de système distribué. La série AH bi-amplifiée offre plusieurs options de modèle de couverture, chacune d’entre elles ayant plusieurs moteurs de haut-parleur alimentant une architecture coaxiale de pavillon acoustique à tête de compression propriétaire.

« Elles se sont avérées être idéales, » a dit Foord. « Les enceintes offrent une excellente fidélité sonore et ont offert une grande polyvalence lors de la conception. Le fait qu’elles nécessitent moins de puissance était un avantage, et cela a fini par faire économiser notre client en dépenses inutiles d’amplificateurs. »

La conception intègre 18 grappes d’enceintes AH, et Rich Frembes de Fulcrum s’est proposé pour offrir du soutien pour les problèmes de placement et de couverture. « Nous avions une plage horaire très étroite pour l’installation proprement dite, » a ajouté Foord. « Rich a été très utile pour confirmer que le système, du moins en théorie, allait faire ce qui était nécessaire. Il s’est également assuré que nous ayons toutes les enceintes à temps, et qu’elles soient prêtes à être utilisées. »

Plus précisément, le système comprend six suspensions individuelles d’une enceinte AH96 (dispersion de 90 par 60 degrés) couvrant le côté sud des gradins; six suspensions de deux enceintes AH96 couvrant le côté ouest; et six suspensions d’une enceinte AH96 et de deux enceintes AH65 (dispersion de 60 par 45 degrés) pour la plus grande zone de places assises du côté est. La puissance audio est alimentée par des amplificateurs CXD de QSC, situés dans quatre bâtis à température contrôlée dans les passerelles est et ouest.

« Le traitement numérique des signaux et l’amplification intégrés était un objectif principal de ce projet, » a dit Foord. « Les amplis CXD offrent un nombre important de canaux et beaucoup de puissance pour l’espace de bâti qu’ils occupent. Et, avec Q-SYS, nous avons été en mesure de fournir une vaste distribution en réseau qui est entièrement redondante, ce qui est excellent pour la sonorisation, et également vital pour les capacités de radiomessagerie de sécurité des personnes. »

Avec un accès limité à l’espace de travail lorsque l’auvent a été installé, Foord et Doug Wildeboer, chef de projet sénior chez Westbury National, ont consacré beaucoup de temps à la planification de la logistique de l’installation, primordiale étant donné les délais serrés. Des supports personnalisés pour grappes d’enceintes ont été conçus et fabriqués afin de permettre le pré-assemblage, et ceux-ci étaient également pré-câblés avec des connecteurs multibroches avant d’arriver sur le chantier. De plus, chaque grappe a été soigneusement testée en atelier.

Le processus de planification a également abordé la façon la plus efficace d’installer les grappes, pesant jusqu’à 600 livres à des hauteurs atteignant parfois 80 pieds au-dessus des sièges inclinés, lorsque la logistique de construction exclut l’utilisation d’une plate-forme élévatrice. « En fin de compte, nous avons conçu une structure roulante d’échafaudage qui nous a permis de rouler chaque grappe à l’endroit où elle devait être suspendue et attachée, » a déclaré Wildeboar. « L’échafaudage nous a non seulement permis d’économiser du temps, mais également beaucoup de travail physique. En conséquence, nous avons seulement eu besoin d’une équipe de taille moyenne, ce qui a également contribué à réduire les coûts. »

La planification méticuleuse a porté fruit, car l’ensemble du système a été mis en place en 14 jours, afin de laisser suffisamment de temps pour le réglage avant le premier match. « Un autre facteur clé a été la modélisation 3D réalisée par notre département d’ingénierie, » a ajouté Foord. « Nous avons été en mesure d’examiner le système à partir d’une douzaine de directions différentes et de voir des problèmes et des défis qui ont pu être réglés à l’avance. »

Le nouveau système a été réglé au beau milieu du chaos de la préparation pour la journée du match du lieu nouvellement rénové. « La démonstration pour le client a clairement été un succès, » a-t-il conclu. « Une des choses que les propriétaires ont noté était que la couverture était linéaire à travers tout le stade. C’est effectivement incroyable, et c’est grâce à Fulcrum. En marchant à travers le site, vous ne pouvez littéralement pas faire la différence lorsque vous passez d’une zone de couverture d’une grappe à une autre. »